Extraits et photos, collection ordinaire (suite)

40. Extrait de Empreintes 

      de Anna Chaidron Becquevort et Mireille Pélindé Rian

 

Ne vous arrêtez pas sur la poussière

ni sur le canevas des étoupes

ni sur la pointe acérée des échardes,

les cheminements du labyrinthe d'où

                 monte le souffle irrité du Taureau

ni sur les parapets d'où vous vient le vertige

ni même sur les lambeaux d'aubier

résultant d'une incoercible servitude

et d'une dévoration plus grande encore


41. Extrait de Devenir chouette de Muriel Denis et Valérie Linder

 

devenir chouette

La nuit

c'est faire semblant de dormir

être disponible

dans une attention

flottante

pour une longue

très longue 

 

interrogation


42. Extrait de Noir tenir de Danièle Faugeras et Danielle Desnoues

 

inventant des chemins

 

méthodes    

                     (c'est dire : faisant route vers)

sans rime

ni déraison

 

 

aléatoires percées dans le touffu des masses

augurant des

                          clairières

                                            échappées

                                                                  éclaircies

 

 

 

                                                   noir tenir

 

                                           pour

                                            l'orée

 

                                                        de la lumière


43. Extrait de la part nue de Frédérique de Carvalho et Marthe Omé

 

on reconnaît à peine

l'impression

on sédimente

le           sentiment

 

 

des formes se détachent

 

on regarde à travers

 

 

 

le signe se défait comme

un songe


44.  Extrait de par le raide de Mary-Laure Zoss et Sandrine Bally

 

         si déjà de leur vivant le plancher creux ; les interstices au bas des lames ou la boiterie des meubles – sans cales chavirent à coup sûr armoire, vaisselier ; une main toujours à frôler le mur jusqu'à la grange, des fois que


 

 

45.  Extrait de Noirratif d'Armand Dupuy et Jean-Michel Marchetti

 

assistant à la fonte comme au récit 

d'un rêve, nouant ma façon de défaire

à la sienne de tirer droit – tant de douceur

qu'on pourrait finir

sans faire de complications

ni chercher davantage


 

 

 

46.  Extrait de Féeries de Nicolas Jaen et Éric Principaud

 

Maison, nous croyons t'abandonner, mais c'est toi, tu nous abandonnes. Tu t'en vas vivre ailleurs-ici, bien droite, toujours debout, riche de tes failles, et tes murs parallèles se fixent, se lisent mutuellement : ici un corps de femme à la taloche, là un animal fantastique, cornu, crocs sortis, là-bas un cèdre du Liban, sublimement taloché par un hasard exact – la main du plâtrier est encore là, elle plane, retranchée de son corps, corps subtil, main de Dieu. 


47.  Extrait de Essayer le bleu de Florence Saint-Roch et Roselyne Sibille

 

Le bleu le dispute au noir

Mais rien ne les sépare

 

Entre eux comme un jeu salutaire

Un début d'explication

 

Je voudrais les rejoindre

Pouvoir m'entendre avec eux

Dans leurs développements contigus

Sonder l'assise interroger l'extension